Barème kilométrique

Barème kilométrique voiture

La lettre d désigne la distance parcourue en km pendant l’année. Le coefficient applicable à cette distance augmente donc en fonction de la puissance de votre véhicule (en CV), dans la limite de 7 CV.

Puissance
administrative
moins de 5 000 km5 001 à 20 000 kmplus de 20 000 km
3 CV et moins d x 0,502(d x 0,3) + 1007d x 0,35
4 CV d x 0,575(d x 0,323) + 1262 d x 0,387
5 CV d x 0,603(d x 0,339) + 1320 d x 0,405
6 CV d x 0,631(d x 0,355) + 1382 d x 0,425
7 CV et plus d x 0,661(d x 0,374) + 1435 d x 0,446

Exemple : pour 4 000 kilomètres parcourus à titre professionnel en 2021 avec un véhicule de 6 CV, le professionnel peut faire état, d’un montant de frais réels égal à 2524 € (4 000 km x 0,631).

Barème kilométrique voiture électrique

Puissance
administrative
moins de 5 000 km5 001 km à 20 000 kmplus de 20 000 km
3 CV et moinsd x 0,602(d x 0,36) + 1 208d x 0,421
4 CVd x 0,69(d x 0,387) + 1 514d x 0,464
5 CVd x 0,724(d x 0,468) + 1 584d x 0,486
6 CVd x 0,757(d x 0,426) + 1 658d x 0,51
7 CV et plusd x 0,793(d x 0,449) + 1 722d x 0,535

Barème kilométrique moto


La grille dépend de la puissance du deux-roues utilisé par le contribuable. Comme pour le barème des voitures, le coefficient kilométrique augmente en fonction de la puissance du véhicule, dans la limite de 5 CV.

Type de deux-rouesJusqu’à 5 000 km5 001 à 20 000 kmplus de 20 000 km
Deux-roues : 1 ou 2 CVd × 0,375(d × 0,094) + 845d × 0,234
Deux-roues : 3, 4 et 5 CVd × 0,444(d × 0,078) + 1099d × 0,261
Deux-roues : plus de 5 CVd × 0,575 (d × 0,075) + 1 502 d × 0,325

Barème kilométrique scooter

Ce barème est utilisable pour les deux-roues (scooter ou vélomoteur) avec un moteur d’une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 s’il s’agit d’un moteur à combustion interne. Pour les autres moteurs, ce barème kilométrique s’applique si leur puissance maximale nette ne dépasse pas 4 kW.

Type de deux-rouesJusqu’à 2 000 km2 001 à 5 000 kmplus de 5 000 km
Scooter 50 cc et moinsd × 0,299(d × 0,07) + 458d × 0,162

Publié le 13 février 2022 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)